lundi 12 novembre 2018

Sac Chat Renard Panda roux


Je vois depuis un moment fleurir ici et là de jolis sacs réalisés à l'aide de sets de table ...
J'ai voulu tester  à ma façon ...
Et puis, il y a des affaires en ce moment dans un magasin
 plein de choses inutiles mais que tu vas quand même peser 
le pour et le contre pour ramener des babioles à la maison : 
C'est Action !
Je l'avais déjà cité pour la ficelle au coin bricolage, 
mais les sets ronds et les sets rectangulaires sont impeccables 
pour remplacer du simili et réaliser les bases du sac !
 Et les prix sont abordables ...

Je suis partie sur un chat en reprenant le modèle 
que j'avais pris pour un coussin visible en cliquant ICI 

Et à la fin, je me suis aperçue que j'avais oublié les moustaches !
Donc, on pensera au chat ou au renard ou au panda roux ...


Recyclage pour la bandoulière d'une ceinture de ma mouman ...


Une petite popoche à l'intérieur ...






Boutons pressions à l'intérieur pour limiter l'évasement n'est-ce pas ...
J'avoue, j'ai eu un peu peur pour les épaisseurs 
avec ma machine ou surtout avec les aiguilles ...
J'ai réussi à dompter le tout ...


Voilà ! 


mercredi 7 novembre 2018

Ma toile, mon étoile ...



Si j'en parlais ...
Si je le faisais ...
Que vous dirais-je ?
Je me le demande ...
Vous parlerais-je de cette idée qui peu à peu s'est transformée ...
De ces aiguilles qui ont dessiné ...


Thread & Needles ...
Son concours ...
Participe, participera pas ?
Une jupe Matriochkas qui est devenue mon petit bébé pour la première participation CLIC 
Un ensemble duo de loup pour la deuxième participation CLIC 
La robe végétalisée pour la troisième participation CLIC 
Et à chaque fois ... Pas grand chose, euh si, mes matriochkas se sont placées en troisième place ...
Il faut dire qu'il y a beaucoup de participations, avec des styles différents, de belles et jolies créations ...
Donc pas facile de faire sa place ...

Le thème pour cette année est :  Double fil ! Vaste sujet !

Donc, voilà, je ne rends non pas ma copie, mais ma toile ...
J'ai réfléchi à ma participation car cela demande beaucoup de temps et d'investissement cérébral pour ma part ...
Il faut réaliser un vêtement qui corresponde au thème et qui peut être porté tous les jours ...
Quand j'ai su le thème Double fil ...
J'ai rapidement pensé à cet être que je respecte beaucoup :  l'araignée !
Une grande artiste ...
Des années que je les glisse dans des petits verres pour les sauver, que je les attrape (si le gabarit correspond à mon seuil de tolérance psychologique), que je les défends auprès de ma cousine, devenue experte en maniement d'aspirateur, chausson-tapette ou autre bombe exterminatrice ( je t'adore Marilyne, tu le sais).
Elle tisse sa toile avec une précision, bref, je vous ferai l'économie d'un résumé approximatif de doc animalier mais pour l'avoir observée chez moi, dans la nature, dans des livres, je trouvais qu'elle était au centre de ce thème ...
J'aurais pu me pencher sur les différentes techniques de couture, de point etc ...
Mais non ...

J'avais trois envies :
  • Faire une robe chasuble sur le même profil qu'une ancienne robe cousue et visible en cliquant ICI 
  • Intégrer une araignée à mon projet.
  • Mettre des petites maisons ou une  ville dans le bas de ma robe, j'avais déjà vu cette idée via le net et je voulais la concrétiser depuis longtemps ...
J'avais trois soucis :
  • Refaire un patron, à l'arrache, de chasuble (comme pour la première)  ou en trouver un qui existe tout simplement.
  • Comment intégrer cette araignée sans faire une robe "spécial halloween"?
  • Pourquoi des petites maisons ? Est-ce vraiment nécessaire ? Quel est le rapport avec la choucroute ? 
J'ai trouvé trois solutions :
  • J'ai eu un doute sur la forme de ma robe, elle a failli avoir un laçage dans le dos mais je l'avais déjà fait l'année dernière donc j'ai cherché des modèles simples dans des magazines, je n'ai pas été convaincue donc j'ai repris les coutures de mon premier modèle, j'ai patronné à ma façon ... et je me suis bien pris la tête avec les pinces, surtout celles du dos ... mais j'ai vaincu ! 
  • Mon araignée, oui, où la mettre ? Les personnes qui voyaient les débuts de ma robe me disaient : "Oh une robe Halloween !" NOOOON ! Justement, il ne fallait pas faire du Halloween ! Mais disons, que nous étions en plein dans cette époque il n'y a pas si longtemps ... Donc, j'ai réfléchi à plusieurs possibilités et j'ai pensé à ma grande poche ... Et puis cette araignée, elle pourrait se cacher dans ma poche !  Car cette araignée au fond ... C'est MOI ! C'est ma main ! Ce sont mes mains ... Mes dix doigts qui se sont amusés tout au long de ces années de tissage à apprendre à filer, à coudre mes toiles ... car dans ce mot "toile", il y a un lieu d'habitation d'arachnide mais aussi un sens artistique, une chose qui m'attire profondément dans ce choix d'occupation qui est la couture et qui me prend ce temps ou plutôt à qui je donne du temps pour me permettre de me détendre, de m'évader ... VOILA : j'avais trouvé : ma robe serait ma toile, cette toile qui résume aussi ce que je tisse depuis des années ...
  • Et ces petites maisons alors ? Et bien, ce sont des lieux des ateliers, nos ateliers ou salons où l'on se réfugie pour pouvoir coudre quand l'envie et le temps se présentent ... Et même parfois le soir, voire la nuit ... 
C'est bien connu ... les araignées se réfugient dans des lieux sains ...
Bon, je vois déjà la moue de certains ... regardant furtivement autour d'eux ...

Je me suis mise à l'ouvrage ... 
J'avais un tissu élasthane coton jeans gris anthracite ...
je voulais de la couleur ... Bien sûr ...
Mais point trop n'en faut ...


Et j'ai commencé par la toile, la vraie ... j'ai posé du fil argenté brillant, des fils coton DMC, des perles. Ma machine et mes doigts ont piqué et piqué et piqué et ... Je pense avoir dépassé la trentaine d'heures autour de ce projet (début et fin) si j'inclus la réflexion et les merdouilles non prévues ...


Pour la poche, j'ai hésité sur la couleur du passepoil et ma mouman m'a confortée dans le choix d'un argenté pour éclairer le tout et rappeler le fil blanc brillant de la toile ... Oui je ne sais pas si vous le verrez sur les photos mais c'est brillant ... J'ai cousu mon fil, j'ai mélangé, associé les couleurs, freestyle comme j'aime ...


Et puis, tout en cousant , je me suis aperçue que j'avais démarré avec un fil trop court pour faire une base de la toile et finalement j'ai beaucoup aimé l'idée de ce petit fil qui tombe avec des perles au bout ... Donc j'ai repris l'idée une deuxième fois ...


J'ai recyclé un voilage transparent à pois noirs d'un buste d'une robe du commerce  pour réaliser les maisons, le petit plastron et le détail de la poche.



J'ai fermé les maisons à l'aide de biais noir et comme j'aime la couleur ... j'ai pensé à insérer à l'intérieur de certaines maisons, des petites pièces de feutrine colorée pour symboliser les portes, la lumière...

C'est en fin de projet que j'ai surpiqué les portes au fil brillant argenté pour raviver les maisons et j'ai du coup fait de même pour les toits avec des lignes spirales ...


Je voulais que ma petite ville s'étende dans le dos donc j'ai pensé à une cheminée et à des petites bulles de fumées ... Appliqués inversés quand tu nous tiens !








Et j'ai rajouté ce petit plastron ... Pour qu'il ne bouge plus, j'ai cousu la pointe à l'aide d'un joli vieux bouton, trouvé dans des boîtes poussiéreuses ...





































Et puis, il a fallu prendre le temps de faire des photos, c'est presque ce qui est le moins facile ...
Avoir la bonne lumière, le bon appareil, la bonne météo, le TEMPS, le bon angle, le détail qui tue ... choisir LA photo qui résumera ce projet : bref ... le bordel quoi ...
En général, pour faire les photos, je m'y prends seule, mais je voulais que quelqu'un m'aide pour l'extérieur ...
Bon, il m'a aidé ... à sa façon ...
C'est là que je m'aperçois que l'appareil est très important car je n'ai pas le rendu et la qualité souhaités ...
Mais on peut pas investir partout, enfin pas moi ...
En regardant les photos, je m'aperçois que le choix de ce fond (un box) me fait beaucoup penser à Emiliechat et ses photos CLIC pas fait exprès tiens ... allez, dédicace par la même occasion ...
Et vous me direz : " Et ces bouibouis, derrière ? C'est quoi qui pendouillent ? "
Et bien, ce sont de vieilles bobines que j'avais trouvées, il y a longtemps, dans le grenier de ma grand-mère, en Pologne,  elles se cachaient sous un tas de poussières... Et quand j'ai vu ces couleurs ... Hop, dans le sac ... Je ne cousais pas encore à cette époque ... Quand on est partis faire les photos, je les ai décrochées en me disant, on sait jamais, ça peut servir ... Donc, voilà, elles sont là, too much ou pas ...














Et maintenant ? 
Et bah, Let's go Marco !
Le concours se termine le 19/11 
et pour les résultats ...
Je ne sais plus la date ...
On croise les 8 pattes ...


Je tiens à remercier mon photographe ...


N.B : Les 4 premières phrases de cet article ne sont pas de moi...
Elles sont issues du début d'un film, magnifique, magique ...
Que j'ai revu deux fois pendant que je cousais cette toile ...
L'un de mes réalisateurs préférés ...
Elles correspondaient tellement mon état d'esprit !
Bref, le premier qui me donnera le titre exact de ce film ...
Il ne gagne pas ma robe, bah non, mais pourquoi pas une petite surprise ...

dimanche 4 novembre 2018

VoodoOo Car DIY TUTO pique-aiguilles




Rapide, simple et efficace ...
Petits cadeaux ...
déjà réalisés et visibles en cliquant ICI 


1. Chutes de tissus
2. Mousse (recyclage d'assise de siège ou autre )
3. Petites autos, camions de préférence
4. Pistolet à colle
5. Équerre et feutre


1. Mesurer les dimensions de votre remorque et tracer au feutre sur la mousse. Couper au ciseaux.


2. Couper un morceau de tissu et placer votre mousse.


3. Faire un essai en repliant les côtés et ensuite, mettre des bandes de colle comme sur les photos.


4. Replier les côtés et coller chaque partie au fur et à mesure.




 5. Mettre de la colle dans le fond de la remorque.


Pour ce camion, j'ai pris du tissu jogging et j'ai fait 6 bandes de même dimension que j'ai roulées.
Ensuite, j'ai fait une pyramide : une base de 3, de 2 et de 1 et j'ai collé au fur et à mesure.
j'ai ficelé le tout en 3 fois et hop je colle à nouveau sur le camion !



Et voilà !!!